Rechercher

Elisabeth MALBEC FERRERO : le Droit Social chevillé au corps


Son credo, c’est le Droit. Mais pas n’importe quel droit : le Droit Social et plus spécifiquement le Droit du Travail. Elisabeth a puisé dans toutes ses expériences professionnelles pour proposer, aujourd’hui, un accompagnement personnalisé et efficient aux employeurs, aux salariés, aux demandeurs d’emploi et aux jeunes créateurs d’entreprise. Austère, me direz-vous ? Détrompez-vous, Elisabeth est une passionnée de la justice (d’où le nom de son entreprise : MAAT, déesse égyptienne de l’ordre social, de la justice et de l’équilibre du monde) et une épicurienne de l’humour raffiné. Un parcours riche et remarquable, qui font d’elle une experte incontestable.






Son chemin est fait de circonvolutions, tel celui d’un circuit automobile, sport qu’elle pratique. Si Elisabeth propose du sur-mesure dans son accompagnement, c’est grâce justement à son parcours, dense et déterminant. Bilans de compétences, formations en droit social et droit du travail, conseils RH, accompagnement à la création… Voici un petit bout de son histoire pour comprendre comment elle est en arrivée là…


« J’ai commencé à 17 ans par travailler au Tribunal de Grande Instance de Montpellier pour payer mes études de droit »

« Je vais planter le décor ! J’ai un CV atypique ! Je suis passée par le privé, le public, le semi-public et maintenant, je suis à mon propre compte. Si je devais résumer ma carrière professionnelle, ce serait en « langage télégraphique » :

Commencé à travailler à 17 ans, au Tribunal de Grande Instance de Montpellier pour payer mes études de droit. À 20 ans, concours de contrôleur du trésor réussi, licence en droit échec. Les chiffres n’étant pas mon fort, réorientation à 25 ans vers un poste d’assistante trilingue au CNES/Toulouse (langues anglais/allemand que je parlais couramment) auprès d’une jeune cheffe de projet « satellites européens ». 30 ans, départ pour Evry (pour suivre mon mari, eh oui, l’amour est aveugle !) dans le monde des Lanceurs pour le poste d’assistante du Directeur des Programmes Ariane 5 et Hermès.

35 ans, bilan de compétences ! « Vous êtes faites pour la Magistrature ou le Marketing international » me dit-on. Qu’à cela ne tienne, je passe un MASTER 1, puis un MASTER 2 en « Marketing international et Communication Corporate », avec en parallèle, 2 licences de langues : 1 en italien et 1 en russe. 40 ans, remise en question : départ du CNES pour tenter d’autres aventures. Celles de l’assistanat du Directeur de RENAULT SPORT Formule 1, puis celle de professeur d’économie dans un lycée privé d’Essonne, et, enfin, celle d’interprète pour hommes d’affaires en aéronautique. 48 ans, retour au CNES suite à l’appel du Chef du service Juridique : « j’ai entendu parler de Vous, j’ai vu votre CV. Je vous veux dans mon équipe ». Qu’à cela ne tienne ! On me veut, On me réclame… Tentons cette nouvelle expérience.



« Présidente d’audience – retour vers le Droit »

50 ans, lors d’une soirée professionnelle, je suis présentée au Président d’un syndicat de Cadres. Nous discutons de la future élection des Conseillers prudhommaux. Je lui lance « ça m’intéresserait de revenir vers le Droit qui est toujours là dans mon cœur ». Il me prend au mot et me voilà en 2ème position sur sa liste des candidats, et suis élue en décembre 2008.

2008/2018 : Conseillère 2 ans, puis Présidente d’audience pendant 8 ans. Présidente d’audience, c’est quoi, vous demandez-vous ? Eh bien, c’est tout simple : faire la police de l’audience, écouter les parties en présence (employeur/salarié), rédiger la totalité des jugements sur la base de toutes les pièces communiquées par ces deux parties et sur la base de la décision collégiale prise en délibéré avec les 3 autres conseillers, prononcer la décision.


« Mon rêve, enfin réalisé : MAAT JURIS CONSULTING »

58 ans, le grand saut dans l’inconnu. L’Aventure avec un grand « A » : CRÉER MON ENTREPRISE.

Le Droit me titillait à nouveau et, ayant fait le tour de mon poste au CNES, je décide de reprendre mon bâton de pèlerin pour passer et obtenir une licence en « Gestion des Entreprises », options « Droit du travail », « Négociations collectives », « Droit pénal de l’employeur » et « Droit de la sécurité sociale ». À 58 ans, je crée MAAT JURIS CONSULTING pour allier deux passions : l’Humain et le Droit. Le premier pour écouter, conseiller, former ; le second pour la justice, le contradictoire, l’équité et l’éthique.

En tant que Conseil RH, j’écoute les souffrances de celui qui se confie à moi qu’il/elle soit, salarié/e ou employeur/e, je le/la mets devant ses contradictions et je lui apporte des solutions qui parfois, ne sont pas celles qu’il/elle attendait. Je connais la précarité du monde professionnel. Je continue à penser qu’il n’y a pas de patron diabolique et d’employé angélique, ni l’inverse non plus. C’est un mélange subtil d’équilibre à atteindre avec, très souvent, des personnes bien intentionnées. Ce ne sont que des Humains. Ils sont donc faillibles.

À chaque PROBLÈME, une SOLUTION. Les faits objectifs et les preuves doivent être le ciment d’un bon argumentaire juridique.


« Je suis là, telle Ariane, qui grâce à son fil, aide Thésée à sortir du labyrinthe »

Je suis persuadée qu’une entreprise est une équipe : « Tous pour Un, Un pour Tous » comme le dit la célèbre maxime d’Alexandre Dumas père. On n’est pas chef seul, il faut que ses salariés, ses collaborateurs soient heureux. J’y crois et comme j’ai un tempérament de challengeuse, je relève le défi ! ».



Jennifer ROUMET pour STRATELIANCE

19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout